Votre audition


Votre audition

Comment fonctionnent vos oreilles ?

Pour mieux appréhender un problème auditif, il est impératif, dans un premier temps, de comprendre le fonctionnement de notre système auditif tant celui-ci est complexe.


Pour expliquer le fonctionnement du système auditif, il faut le diviser en trois parties

L'oreille externe

Sa mission première est de capter le son à l'aide du pavillon jouant le rôle d'entonnoir. Ces sons vont être concentrés dans le conduit auditif pour frapper la paroi tympanique. Ce phénomène jouera un grand rôle dans la localisation et l'équilibre binaural. Notre conduit auditif a comme utilité supplémentaire la protection de notre tympan grâce d'une part, à la production de cérumen et d'autre part, à sa forme incurvée qui permet d'éviter l'insertion trop facile de corps étrangers.

L'oreille moyenne

Cette partie de l'oreille va jouer un rôle essentiel dans l'amplification et la protection de l'oreille interne. En effet, le tympan qui est une membrane très fine va transformer l'onde sonore en une vibration qui va être transmise par la chaîne ossiculaire vers notre oreille interne. Cette petite chaîne est constituée des trois plus petits os de notre corps : le marteau, l'enclume et l'étrier. Ils participeront par la même occasion aux systèmes de protections de notre oreille interne contre les traumatismes sonores.

L'oreille interne

Elle est constituée de deux parties ; un système complexe qui va jouer dans l'équilibre du corps humain dans l'espace, et la cochlée qui, elle, sera directement liée à l'acheminement du son vers notre cerveau. Ce canal osseux en forme de limaçon est baigné d'un liquide dont les vaguelettes vont venir stimuler des cellules cillées. Celles-ci, vont à leur tour, en fonction de leur localisation dans la cochlée, produire un certain influx nerveux qui va être traité par notre cortex auditif après une série de relais nerveux.

Il est incroyable de noter que ces relais complexes mettent à peine quelques millisecondes pour arriver à notre cerveau !


Il existe plusieurs types d'altérations de l'audition.

Perte de perception

Elle est sans nulle doute la perte la plus fréquente (90% des cas). La cause est située dans l'oreille interne (cochlée) ou au niveau des relais nerveux. Les ondes sonores ne sont alors pas ou mal transmises au cerveau, celui-ci ne peut donc pas traiter correctement l'information qui lui est envoyée. En général, la solution la plus utilisée sera la mise en place d'un appareillage auditif par votre audioprothésiste en collaboration avec l'ORL.

Perte de transmission

Elle résulte d'un blocage de la transmission des sons au niveau de l'oreille externe ou moyenne. Cela peut résulter d'une perforation tympanique, de l'accumulation de liquide dans l'oreille moyenne venant d'une infection comme certains types d'otites chroniques, ou encore d'un mauvais mécanisme transmissionnel de la chaîne ossiculaire due à une calcification de l'étrier (otospongiose). Ce type de pertes nécessitent un traitement adapté comme une pose de drains ou une reconstruction tympanique. Si la moindre suspicion se pose lors de nos tests approfondis, nos spécialistes vous renverront vers un médecin ORL pour un traitement éventuel.

Perte mixte

Ce type de surdité est une combinaison des deux surdités précédentes.


Les causes les plus fréquentes d'une perte auditive.

L'âge

La plus courante. En effet, elle affecte environ 30% des personnes de plus de 65 ans. Elle peut cependant toucher une personne beaucoup plus jeune. Cette perte s'appelle la presbyacousie. Elle est due à une usure de l'oreille qui survient le plus souvent après 50 ans. Généralement, elle se manifeste par une gêne plus importante dans le bruit et des difficultés de compréhension dans une conversation.

L'hérédité

Certaines pathologies sont transmises génétiquement et peuvent causer des surdités comme par exemple une malformation de l'oreille, une lésion du nerf auditif ou encore des problèmes dans la transformation des sons au niveau des cellules cillées dans notre oreille interne.

Le bruit

Les traumatismes sonores peuvent être liés à une exposition trop longue et/ou trop intensive aux bruits que ce soit au travail, en pratiquant certains hobbys ou encore à des concerts ou festivals de musique. C'est une des seules pertes pour laquelle on peut agir préventivement. En effet, pour éviter ce genre de traumatismes, il est impératif de protéger son audition à l'aide de protections auditives.